Le soir arrive, une grosse fatigue s’abat sur moi. Mon ado me titille, comme à son habitude mais là je n’ai plus ni l’envie ni la force de jouer. Je sens la colère monter, je ne comprends pas encore tout de suite ce qui se passe car il ne s’est rien passé de particulier qui explique une telle émotion. 😱 Mais alors, la femme dragon est de retour !?!? Tous aux abris.  

Je le vis chaque mois à la même période, je l’ai même expliqué à ma fille, pour qu’elle sache quoi faire, et comment reconnaître son arrivée.  Mais à chaque fois, il me prend par surprise, même si aujourd’hui j’utilise mon bracelet magique qui me prévient qu’il ne va pas tarder, à la seule différence c’est que ça ne met pas longtemps avant que je me mette en action. toujours est-il qu’à ce moment-là,  je bascule dans la force obscure quasiment d’une minute à l’autre.

A ce moment précis, j’entre dans mon automne intérieur et mon dragon fait son entrée magistrale. et c’est très déconcertant pour l’entourage qui ne comprend pas ce qui se passe. Pendant longtemps j’ai laissé le dragon faire ce qu’il voulait de moi. Des colères à n’en plus finir intérieures comme extérieures. Tout m’agaçait, et engendrait des disputes avec mon chum et ma fille, mais aussi me rongeait intérieurement car je détestais ce que je devenais. 

Quand on entre dans cette saison inférieure, tout est plus intense, et on dit les choses comme on les pense, sans filtres, ça crée des étincelles qui peuvent avoir de graves répercussions dans nos relations et sur notre estime de nous-même⚡️.

Alors un jour, j’ai décidé que c’était assez, j’ai décidé d’apprendre à chevaucher le dragon. J’ai cherché ce qui pouvait d’autant plus le rendre indomptable. J’ai observé les femmes que j’accompagnais à ce moment-là en esthétique à mon institut de beauté. Je voyais des femmes arrivant à la préménopause fatiguée, aigrie, ayant perdu leur joie de vivre avec de forts symptômes, le dragon prenait le dessus et d’autres joyeuses, épanouies avec peu de symptômes, elles chevauchaient le dragon 🤔.   Et tout autant des femmes menstruées fatiguées par une vie personnelle et professionnelle intense avaient  de forts  symptômes en période prémenstruelle. 

A ce moment là de ma vie, j’ai commencé à m’intéresser à la méditation, à la sexualité sacré et tout naturellement les sagesses féminines et  la danse d’ancrage ont fait leurs entrées dans  ma vie.  Tout un univers de conscience du corps s’est ouvert à moi. J’ai compris alors que mon corps est interconnecté aux saisons de la terre et au cycle de la lune et qu’ils influencent mon énergie, mes émotions et mes qualités.

Concrètement nous vivons les énergies des 4 saisons de la terre sur un cycle lunaire, je les appelle les saisons intérieures. Quand le dragon est de sorti, nous arrivons dans notre automne intérieur.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

🔥Quand on est menstruée cette phase s’appelle la phase prémenstruelle ou SPM. Elle s’accompagne d’une chute vertigineuse d’hormones qui nous embarque dans un chao émotionnel intense. 

🔥Quand on est en préménopause, en ménopause, sous contraception hormonale ou quand on est un homme, cette phase, on l’a vit pareil à partir du lendemain de la pleine lune et  cela pendant 1 semaine. Et oui, tout le monde a un dragon prêt à débarquer tous les mois😅. 

🔥Et en période de préménopause, il se cache toujours en arrière plan quelque soit notre saison intérieur, le dragon est toujours prêt à débarquer, ce qui explique les fameuses bouffées de chaleur. 

Pour ma part, depuis que je pratique l’ancrage et les sagesses féminines, j’ai constaté qu’il s’exprimait moins fort et moins longtemps, tout comme les femmes que j’accompagnais qui prenaient soin de leurs besoins.  🤔J’ai cherché à comprendre les liens.

Lancée dans une course effrénée, éparpillée dans nos multiples activités. On a beaucoup de difficultés à être à l’écoute de notre rythme intérieur. D’autres part, soit nous n’avons pas appris, soit on ne prends pas le temps de faire du nettoyage émotionnel. Les émotions s’accumulent puis un jour ça explose, et les plus souvent dans notre automne intérieur, car une phase de transformation et cette explosion symbolise notre désir de changement. Et la plus importante raison de ces symptômes, c’est que nos plaisirs, nos passions, notre créativité arrivent dans nos emplois du temps en dernier lieu, et encore si on leur en laisse l’espace, alors qu’ils devraient être la priorité pour s’épanouir et vivre sereine et épanouie.

 Alors le dragon intérieur commence à pointer le bout de son nez. Car il enrage. Ce dragon, c est notre feu intérieur, notre puissance créatrice. Et si elle n’est pas accueillie, valorisée, c’est une bombe à retardement, qui peut s’exprimer sous une forme émotionnelle telle une cocotte minute et des fois un peu plus grave, sous des maux du corps.

Alors quoi faire pour commencer à dompter la bête?

Dans l’immédiat

  • Une fois que l’on a pris conscience que nous sommes arrivé dans notre automne intérieur, on s’accueille dans cet espace en toute bienveillance. C’est plus facile d’identifier l’arrivée de cette phase avec le bracelet initiatique Rythm’Féminin pour les femmes menstruées et le bracelet initiatique Rythm’Intérieur pour les femmes à partir de la préménopause, accompagné du mémoire des sagesses féminines qui vous guide à l’apprentissage pour reconnaitre les différentes saisons,
  • On prévient son entourage,
  • On demande de l’aide plutôt que de râler dans son coin que les choses ne se font pas,
  • On s’isole au besoin, on prend un bain, on médite, on chante, on danse…

Sur le long terme

  • On apprend à s’ancrer, la priorité des priorités en toute chose pour vivre intensément chaque moment, être à l’écoute de ses besoins pour déployer ses forces,
  • On réapprend les sagesses cycliques qui permettent de savoir comment fonctionnent nos énergies intérieures, quand on est dans une énergie de déploiement et quand on est dans une énergie d’introspection soit avec les bracelets initiatiques ou avec l’accompagnement Rythm’Optimal. 
  • On trouver des espaces chaque jour pour se recentrer et se ressourcer comme la danse d’ancrage en cours de danse méditation
  • On enseigne les sagesses féminines à son entourage pour qu’ils comprennent ce qui se passe et vous laisse tranquille, et qu’ils commencent eux aussi à être à l’écoute des énergies de leur corps.
  • On nourrie une passion pour nourrir son feu intérieur et le laisser s’exprimer de manière structurée.

Des siècles ont passés depuis que la connaissance s’est perdue quand les femmes qui savaient, « les sorcières » ont été brûlées. La société qui agit sur un mode linéaire n’aime pas cette période, elle l’a décrédibilise alors qu’elle est elle-même la cause de ses maux en ne respectant le cycle de la vie. Nous, les femmes, nous détenons toutes la connaissance en nos bassins, avec un réapprentissage, un peu d’entraînement, nous pouvons nous retrouver, nous reconnecter à notre savoir intérieur, celui qui nous inspire, nous ressource, nous rend créative et unique, pour nous permettre d’adoucir les symptômes, expression d’un besoin de se réaliser pour un nouveau monde plus respectueux des femmes et de la nature.

 

Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail

0 commentaires

Autres articles qui pourraient vous intéresser